Caractère et besoins du Chien-Loup de Saarloos

Le Chien-Loup de Saarloos a un caractère bien particulier qu'il faudra savoir apprécier tout autant que son physique avant de penser à son adoption. Il ne correspondra pas à tout le monde, et il est primordial de bien se renseigner en amont pour offrir au chiot tant désiré la vie qu'il mérite en adéquation avec la vôtre. Ainsi, on peut dégager du caractère du Saarloos quelques aspects importants à connaitre :

Grande réserve envers les inconnus

Reserve Canens Africae Jaïna Indira

C'est l'une des caractéristiques du loup qui a été la plus conservée chez le Chien-Loup de Saarloos. Cette réserve est tout à fait normale, elle est même inscrite dans le standard de la race. Il ne faut donc pas attendre d'un Saarloos qu'il fasse la fête aux personnes de passage, qui lui sont inconnues ou qu'il ne voit que très rarement, ce qui peut être très frustrant pour l'entourage. L'approche d'un Saarloos ne se fait pas sans beaucoup de patience. Si cette reserve vous déplait, il vaut mieux se détourner de cette race. En effet, même si certains individus sont plus ou moins reservé, il vaut mieux aimer le Saarloos dans sa globalité et s'engager en connaissance de cause, que d'espérer tomber sur le Saarloos moins timide que les autres. Cela aboutira dans la majorité des cas à une décision d'abandon qui vous blessera tout autant que le chien.

Instinct de meute marqué

Meute Canens Africae Equinoxe, Chaussette, Thor & Ignis

Le Saarloos a réellement besoin d'un compagnon canin. Bien que son ou ses "humains" fassent parti de sa meute, il(s) ne peuvent remplacer un copain chien (qu'il faudra de préférence de gabarit similaire pour être un réel copain de jeu et non un souffre douleur ou pire, une proie). De plus, la majorité des Saarloos supportent mal la solitude et la présence d'un compagnon canin s'avère indispensable s'il doit passer plusieurs heures en votre absence.

Instinct de prédation parfois marqué

Predation Canens Africae Delsie Dryade & Jago

Ce trait de caractère dépend du chien. Mais même si à première vue, l'instinct de prédation de votre Saarloos est peu marqué, il faut toujours rester sur ses gardes pour éviter une catastrophe. Habitué depuis tout petit à vos petits animaux, il est possible d'obtenir une cohabitation voire une bonne entente entre votre Saarloos et vos petits animaux (chats, furets, rongeurs, lagomorphes et autres proies) ou votre petit chien. Cependant, un accident est vite, très vite arrivé. Les exemples ne sont malheureusement pas rare. Et si votre Saarloos tolère vos petits animaux, ce ne sera très probablement pas le cas si c'est le chat du voisin qui vient faire un tour sur son territoire. Concernant les enfants, il n'y a pas de risque particulier. Il ne faudrait de toute façon jamais laissé un enfants en bas-âge ou un jeune enfant en compagnie d'un chien, quelque soit la race mais particulièrement avec des chien de grand gabarit.

Propreté d'acquisition tardive

De manière générale, il faut beaucoup de patience dans l'éducation d'un Saarloos avec lequel il faudra répéter longuement les nouveaux exercices et entretenir les acquis tout au long de sa vie. Pour en revenir à la propreté, cela dépend aussi du chien, mais il n'est pas rare que son acquisition soit assez tardive (autour de 8-10 mois).

Enfin, d'un point de vue général, le Chien-Loup de Saarloos est plus un chien dit de compagnie, qu'un chien de travail, et en aucun cas un chien de garde. Néanmoins, il peut aussi être un excellent compagnon lors de vos sortie sportive et apprendre beaucoup de chose. Il faut juste savoir s'en donner la peine, et surtout être patient. Cela semble être le maître mot lorsque l'on décide d'acquérir un Chien-Loup de Saarloos.